Huiles essentielles -Evaluation de l’intérêt de l’utilisation d’huiles essentielles dans des stratégies de protection des cultures

Ce projet est un projet exploratoire sur les huiles
essentielles, un nouveau type de produit de protection des plantes contre les principales maladies fongiques des cultures pour lesquelles il n’existe à ce jour pas de solution alternative satisfaisante et/ou compatible avec le mode de production biologique. La démarche engagée dans ce projet est avant
tout basée sur la validation d'une méthode d’évaluation des huiles essentielles (approche pyramidale ou « en
entonnoir ») utilisées seules ou en mélanges, qui seront testées en pratique sur 4 champignons pathogènes majeurs à savoir les mildious de la vigne, de la pomme de terre et de la salade, et la tavelure du pommier.
Ce projet s’est d’abord donné pour objectif de contribuer à améliorer les connaissances scientifiques
et techniques sur l’intérêt et le mode d’utilisation des huiles essentielles en protection des cultures. Les huiles essentielles à activités biocides représentent une alternative à certains produits chimiques de synthèse (Plan Ecophyto 2018) mais permettront également de réduire l'utilisation en agriculture biologique de certains fongicides (Cuivre, Soufre) en améliorant la stratégie globale des programmes de lutte.
La méthodologie développée dans le projet pourra être réutilisée sur d'autres modèles biologiques. Les
données scientifiques issues de ce programme pourront également être exploitées pour l'inscription de certaines huiles essentielles en fournissant les données nécessaires au montage des dossiers techniques d’évaluation (données sur l’efficacité, données toxicologiques et éco-toxicologiques).
L’approche globale est double puisqu’elle se base sur les résultats des essais d’efficacité in vitro et in vivo (en
condition contrôlée) ainsi que sur les pratiques actuelles des producteurs biologiques et des essais en plein champ dans les conditions de production selon les protocoles de référence.
Visiter le site web du projet Huiles essentielles