//itab-lab.fr/wp-content/uploads/2018/07/BioViandes-web.png

BioViandes Massif Central

Un projet porté par large collectif d’acteurs pour des filières viandes bio, équitables, durables et valorisant les ressources du Massif Central.

Le Massif Central est un bassin majeur de production de viande bio : il accueillait fin 2015 près de la moitié des cheptels bovins et ovins allaitants conduits en AB des quatre régions concernées par ce territoire : Auvergne–Rhône–Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle Aquitaine et Occitanie.

C’est une situation à mettre en avant et une opportunité à saisir pour les filières viandes bio du Massif Central, dans un contexte de marché porteur. Mais les difficultés pour les systèmes allaitants bio sur le Massif Central sont nombreuses : coût de production plus importants en zone de montagne, prix élevés des aliments en AB, difficulté à répondre pleinement à la demande (ex : pas de marché en bio pour la viande maigre)… Par une approche à l’échelle du système de production, BioViandes veut apporter des réponses concrètes pour renforcer les capacités des éleveurs bio du Massif Central à produire durablement de la viande, au maximum à l’herbe, ressource majeure dans de ce territoire, tout en intégrant les attentes du marché.  

Par ailleurs, les filières viandes biologiques en plein développement ont des contraintes fortes, en particulier sur le Massif Central : variabilité en termes de volumes ou de qualité des carcasses bio, manque de moyens d’abattage ou de transformation certifiés en AB… Le fait que Massif Central soit avant tout terre de production d’animaux en vif accentue certaines problématiques de structuration. Ainsi, favoriser les économies d’échelle et optimiser les circuits de collecte et de transformation sont des enjeux importants pour les filières viande bio du Massif Central, si elles veulent une juste rémunération de chacun de leurs maillons et un prix maîtrisé pour le consommateur. BioViandes travaillera donc à favoriser le développement de débouchés rémunérateurs pour tous les acteurs, en adéquation avec les potentiels de production des éleveurs biologiques du Massif Central et à lever certains freins à la structuration des filières sur ce territoire.

Tranche 1 du projet : 2018-2019